Des projets culturels forts pour Toulouse Métropole

Jardins de la ligne

La culture étant un véritable vecteur de cohésion et de développement entre les différents territoires de la Métropole, cette dernière se devait donc d’évoluer et de renforcer l’offre culturelle faite aux habitants des 37 communes qui la composent.

C’est à ce titre que Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole et Maire de Toulouse, et Francis Grass, adjoint au Maire en charge de la culture et Président de la Commission culture de Toulouse Métropole, ont dévoilé ensemble le lundi 20 novembre les perspectives culturelles communes de la ville de Toulouse et de la Métropole. Cet événement a permis de présenter la politique culturelle qui sera menée jusqu’en 2020.

Cette ambition, respectueuse de l’identité culturelle des communes du territoire, a été déclinée selon 5 axes :

  • Les savoirs (avec les ouvertures de la Piste des Géants et de la Hall aux machines, prévues pour décembre 2018),
  • Les musiques (et notamment le projet de « l’étoile de musique », comprenant un grand auditorium et une cité de la musique, qui sera réalisée sur le site de l’ancienne prison Saint-Michel),
  • La création (avec la mise en avant de nouveaux artistes, l’organisation d’un festival de graff etc.),
  • L’image (agrandissement de la galerie du Château d’eau à l’étude, ouverture en 2018 d’un nouveau centre d’art et d’essai à Borderouge)
  • Les patrimoines (lancement début 2018 de la rénovation de la place Saint-Sernin, restauration majeure de la basilique de la Daurade).

Mener une politique culturelle ambitieuse est l’une des priorités de Toulouse ainsi que de Toulouse Métropole, et c’est la raison pour laquelle la part du budget consacrée à la culture par ces deux collectivités est de 292 euros par an et par habitant (soit un montant bien supérieur à la moyenne nationale s’élevant à 148 euros).