Laurent Lesgourgues

Conseiller métropolitain de Toulouse Métropole.
Maire de quartier de Toulouse 4.2 : Soupetard, Jolimont, Roseraie, Gloire, Gramont
Conseiller municipal délégué à la Mairie de Toulouse : La promotion et la prévention de la santé et l'éducation sanitaire - Le Plan local de santé - La Communauté Municipale de Santé - La direction de « La lettre de la Communauté Municipale de Santé » et du « Bulletin d’Information Épidémiologique » - Le suivi de la mise en œuvre des priorités sociales du contrat de ville

05 67 73 82 61
laurent.lesgourgues@toulouse-metropole.fr

Travailler au leadership de la métropole, à sa visibilité et à la cohérence des actions
dans la définition d’un nouveau vivre ensemble

Arrivé en 1984 pour faire ses études de médecine à Toulouse, titulaire d’un DEA de psychopathologie et d’un doctorat en médecine spécialisée, Laurent Lesgourgues est psychiatre, ancien interne et chef de clinique des Hôpitaux de Toulouse et exerçant désormais en libéral. Pour son premier mandat électoral, il est notamment en charge de la diversité et de l’égalité, de la lutte contre les discriminations, de la promotion de la laïcité et des relations avec les cultes, et également maire de quartier à Toulouse. Conseiller métropolitain, il siège au sein des  commissions Cohésion sociale – Propreté, Proximité et Pôles territoriaux de Toulouse Métropole.

Toulouse Métropole, l’avenir vu par Laurent Lesgourgues :
Comment voyez-vous votre fonction et l’évolution de la métropole toulousaine dans les prochaines années ?

Concernant la vision d’élu, je ferai un parallèle avec mon métier de psychiatre : il s’agit de porter un regard sur la souffrance collective – et non plus individuelle – et de mettre en route des rouages institutionnels pour comprendre les mécanismes d’action de cette souffrance et l’apaiser. C’est passionnant car on traite l’individu en oeuvrant pour le collectif. Ma perception de la métropole est qu’elle doit faire face à plusieurs défis : celui, tout d’abord, de réussir la métropolisation qui constitue un enjeu très important et passera notamment par un partenariat plus intense avec le Conseil Général. La Métropole doit prendre le leadership et gagner en visibilité tout en travaillant sur la cohérence des actions. Toulouse doit devenir un exemple de collectivité menant une action fédérative autour de la métropolisation. La métropole doit redéfinir un vivre ensemble intégrant toutes les diversités de notre société. La métropole toulousaine doit également diversifier son économie et mener un travail de prospective pour attirer plus d’entreprises, plus de clusters. Nous avons ici beaucoup de rénovation urbaine à mener, c’est l’occasion de faire venir des compétences et de développer un pôle dédié à la 3e révolution énergétique ! Nous avons beaucoup d’atouts, économiques, géographiques et en termes d’excellence de la recherche : nous devons nous servir de cette force pour devenir un modèle !