Jean-Claude Dardelet

Vice-président de Toulouse Métropole en charge des Affaires européennes et du Développement international
Conseiller municipal délégué à la Mairie de Toulouse : Affaires européennes et partenariats économiques internationaux (hors jumelages, solidarité internationale et action humanitaire) - Relations avec le réseau des villes de l'Aéropostale
Président de l'Agence de développement économique

05 61 22 27 99
jean-claude.dardelet@toulouse-metropole.fr
Rassembler, fédérer et promouvoir les atouts de la métropole toulousaine
au profit de son développement économique

Un parcours international, une carrière dans l’industrie spatiale, une expérience des interactions économiques et politiques associée à la rationalité et à la recherche permanente de compétitivité: c’est ce que Jean-Claude Dardelet apporte comme élu à la Mairie de Toulouse et à Toulouse Métropole. Egalement président de l’agence de développement économique métropolitaine, cet ingénieur doté d’un troisième cycle de commerce international et auditeur du Cycle des Hautes Études Européennes de l’ENA, a parcouru le monde. Il a à cœur de rassembler les acteurs locaux et de promouvoir la métropole toulousaine sur la scène internationale. Marketing territorial, pragmatisme, influence, rationnels économiques et dynamique collective sont ses mots-clefs autour d’un seul objectif : faciliter le développement économique et la création d’emplois.

Toulouse Métropole, l’avenir vu par Jean-Claude Dardelet :
Comment mieux positionner la métropole toulousaine sur l’échiquier mondial et améliorer son attractivité ?

Le métier d’élu – c’est ma toute première expérience de la vie politique – consiste à créer des liens, à faciliter les choses, à rassembler autour d’une ambition commune et d’une valorisation accrue de nos moyens et talents.
Dans un contexte de contraintes financières, de réorganisation territoriale et de mutations mondiales désormais permanentes, l’avenir appartiendra à ceux qui sauront se réformer et s’adapter. Toulouse, ville européenne et internationale est riche d’atouts considérables. Il faut les rassembler, les valoriser et les fertiliser, loin des querelles de clochers et des frontières sectorielles. Unir nos forces, c’est par exemple unir nos excellences industrielles, sportives et artistiques (e.g. Rugby, Orchestre et Ballet du Capitole). Leurs tournées doivent être autant d’occasions pour créer des liens entre décideurs et investisseurs. Unir nos forces, c’est aussi renforcer la fierté d’être Toulousain, au travers d’actions de solidarité internationales et de notre héritage historique et culturel, comme par exemple celui de l’Aéropostale. Chacun de nous, à Toulouse et ailleurs, doit devenir un ambassadeur convaincu. Avec humilité et efficacité. Ensemble, nous pouvons faire plus et œuvrer pour que Toulouse renforce sa place de capitale européenne, une capitale du monde.