Daniel Rouge

Président de la commission Prospective, contractualisation et programmation métropolitaine de Toulouse Métropole
Adjoint au Maire de Toulouse : Coordination des politiques de solidarité et des affaires sociales - Prévention et exclusion - Les relations avec les acteurs de santé institutionnels - Relations avec les cultes - Laïcité et citoyenneté - Toulouse Fraternité - Conseil de la Laïcité - Actes relatifs aux marchés publics en matière de politique de la ville - Relations institutionnelles avec les acteurs sociaux publics et privés - Suivi du CCAS

05 61 22 20 88
daniel.rouge@toulouse-metropole.fr

Une métropole forte économiquement et socialement
et visible à l’international pour son cluster santé et biotech

Médecin de formation, Daniel Rougé compte déjà trois vies professionnelles : chirurgien spécialisé sur la chirurgie réparatrice auprès des grands brûlés, expert en médecine légale et pénitentiaire, puis doyen de la faculté de médecine de Toulouse jusqu’en 2014 . S’y ajoute depuis mars 2014, un engagement d’élu aux côtés de Jean-Luc Moudenc en tant qu’adjoint au maire en charge de la Solidarité et Santé publique et des Relations institutionnelles avec les acteurs sociaux.

Toulouse Métropole, l’avenir vu par Daniel Rougé :
Quelles sont vos 3 grandes ambitions pour la métropole toulousaine à l’horizon 2025 ?

De par mon parcours, je suis très sensible aux problématiques de santé publique et de solidarité. Comme le montre ma volonté de créer le centre des grands brûlés (souvent défavorisés socialement) ou l’unité hospitalière des détenus ainsi que mon implication dans le SAVIM (Service Aide Victimes Information Médiation), se préoccuper de la dimension sociale en santé est le fil rouge de ma carrière.

C’est ce que je souhaite également apporter dans ma nouvelle mission d’élu : une vision globale, décloisonnée entre sanitaire et social, avec une continuité entre la ville et la métropole. La continuité s’étend également à la sphère économique et nous disposons là d’un formidable outil : l’Oncopole dont nous vivons aujourd’hui la concrétisation. C’est un site attractif pour faire venir des entreprises et faire en sorte que la métropole toulousaine devienne incontournable sur ces deux grands pôles que sont l’aéronautique et la santé. Ce sont donc mes trois grandes ambitions : une métropole forte économiquement, notamment sur les filières du cancer, de la silver économie et de la nutrition, mais qui développe également un vrai volet social et de solidarité avec l’appui du CCAS tout en rayonnant au niveau international grâce à une dynamique régionale qui transcende les clivages politiques.