Christine Escoulan

Conseillère métropolitaine de Toulouse Métropole
Adjointe au Maire de Toulouse : Etat civil - Célébration des mariages - Sécurité des établissements recevant du public - Séniors

05 61 22 29 93
christine.escoulan@toulouse-metropole.fr

Rendre notre métropole plus belle et plus attractive
grâce à un commerce de proximité prospère et une offre touristique, hôtelière et culturelle rénovée

Impliquée en politique depuis 2001 et dans la vie associative commerçante depuis près de 20 ans, Christine Escoulan est une femme d’engagement, au service du commerce de proximité et de sa ville. Vraie « Toulousaine » issue d’une famille où on est commerçant depuis trois générations, ses combats sont ceux de la vie citoyenne et de l’action de terrain pour faire évoluer les choses, concrètement. Au sein de Toulouse Métropole, elle siège dans les Commissions Voirie et Développement économique et Emploi avec comme priorités l’amélioration de l’accessibilité des centres-villes, l’aide au commerce de proximité et le rayonnement de la métropole toulousaine.

Toulouse Métropole, l’avenir vu par Christine Escoulan :
Quels sont les trois grands défis à relever pour la métropole toulousaine dans les prochaines années ?

Elue pour la deuxième fois en tant que « société civile », je serais très attentive à tout ce qui concerne le commerce, le tourisme et le rayonnement de notre métropole. Je suis convaincue que nos communes sont liées et complémentaires : ce qui se passe à Toulouse impacte les villes de la métropole et vice-versa. Les défis que nous devons relever tous ensemble sont économiques, avec la mise en place de projets d’avenir autour de différents pôles d’activité tels que l’Oncopole, et liés aux transports et à l’accessibilité. Nous avons besoin d’un commerce prospère et nous devons faire évoluer notre offre touristique car nous avons beaucoup de belles choses que nous devons mieux faire connaître. De même, nous avons besoin d’hôtels de charme et d’un lieu dédié à l’aviation ancienne à l’instar de la Cité de l’Espace. En tant que galeriste, je me bats également pour promouvoir les talents locaux et améliorer le rayonnement de notre offre culturelle.