Samir Hajije

Conseiller métropolitain de Toulouse Métropole.
Conseiller municipal délégué à la Mairie de Toulouse : Intégration par le sport - Relations avec les clubs sportifs des quartiers prioritaires - Danse - Assises de la Politique de la Ville

05 81 91 73 44
samir.hajije@toulouse-metropole.fr

Des équipements structurants et de grands événements
pour développer la notoriété de la métropole toulousaine

Professionnel de la communication et de l’événementiel, Samir Hajije est depuis les élections de mars 2014 élu à Toulouse où il s’implique en tant qu’élu au Sport (intégration par le Sport) et à la Culture (Danse) et conseiller métropolitain à Toulouse Métropole où il siège au sein des Commissions Sport et Culture. Au travers de ces nouvelles fonctions, son engagement se conjugue autour de deux objectifs complémentaires : la proximité et la réactivité vis-à-vis des habitants et l’amélioration de la notoriété de la métropole toulousaine au niveau national et international.

Toulouse Métropole, l’avenir vu par Samir Hajije :
Quels sont, selon vous, les 3 ou 4 grands défis que doit relever la Métropole toulousaine dans les prochaines années ?

Ils sont de trois ordres. Tout d’abord le défi des transports, prérequis aux suivants : améliorer l’accessibilité de la métropole, avec le TGV mais aussi avec une 3e ligne de métro pour désengorger la circulation interne, est essentiel. Ensuite, nous manquons d’équipements structurants, de type parc des expositions, qui n’est actuellement pas à la hauteur de la 4e ville de France. Enfin, il faut développer la visibilité et la notoriété de notre métropole qui ne doit pas passer simplement par Airbus mais aussi au travers d’événements de grande ampleur : notre Marathon, qui est une compétence métropolitaine (tout comme le Fil Vert) est actuellement le 5e au niveau national et attire toujours plus de coureurs internationaux. La visibilité se construit clairement au travers de ce type de grands événements qu’ils soient sportifs ou culturels or certains de nos événements ne sont pas suffisamment connus et relayés par les médias au niveau national et international.